Fabrique moi une poupée… d’inspiration Waldorf.

Aujourd’hui je vous fait un retour sur une poupée DIY dont les kits sont vendus par fabriquemoiunepoupee.fr

img_20180124_1014401148484070.jpg

Je pense que ça s’appelle également une poupée de chiffons mais comme je ne suis pas experte en poupée je vous laisse décider.

Tout commence il y a presque un an quand je cherche quelle poupée procurer à ma fille. Je cherche quelque chose d’éthique et tac et ben c’est pas si facile ! Plastique – fabrication chinoise – poupon – baigneur je m’y perds. Et puis on me parle de quelqu’un, en Allemagne, qui fabrique des poupées d’inspiration Waldorf. Ces créations sont splendides mais sur commande et elle a plus d’un an d’attente !!

Le temps passe et je me dis qu’il me faut absolument une poupée pour ma fille parce que si j’avais un fils il l’aurait déjà sa poupée ! Quelqu’un me parle de Fabrique moi une poupée et je décide donc de me lancer. Je pars sur un modèle 32cm en tissu oeko tex.

Tout commence à réception du colis. Quel bonheur !

Tout arrive emballé dans un joli paquet cadeau.
              Le tuto, la laine, les cheveux, les tissus, et encore un paquet cadeau avec les petits accessoires.

C’est parti je me lance !

Le tutoriel est bien fait et j’avance doucement.

Deux points négatifs pour moi :

  • Je trouve que le tutoriel manque d’illustrations réelles (type photo) pour bien comprendre l’étape que l’on est en train de réaliser.
  • Au moment de l’étape des cheveux, surprise il faut savoir faire du crochet. Étape très douloureuse pour moi.

Je m’explique : globalement faire cette poupée demande un certain niveau de savoir faire en couture, rien de très compliqué mais beaucoup d’application, de concentration et être assez sûr de soi. En couture. Et la surprise, il faut aussi crocheter et moi je ne sais absolument pas. On est renvoyés vers des tutos Internet, que je trouve peu accessible à un grand débutant. Bref, au final c’est une amie qui m’a fait mon fameux rond plat. Mon ego a pris un coup… en attendant merci Deborah !!

Suggestion aux créatrices de fabrique moi une poupée : annoncer sur le site les compétences nécessaires pour réaliser les différents produits.

Points positifs :

  • Le fourrage en laine cardée. Mmh j’apprécie énormément le maintien de la qualité dans les moindres détails, et la laine change tout pour moi.

Pour l’anecdote j’avais mis sur la liste de naissance de ma grande un couffin en osier tout bio avec draps en coton bio etc. On me l’a offert. Et quand il est arrivé, grosse déception : le matelas est une mousse dégueulasse… ben non pour moi ça ne va pas avec l’éthique et tac du bio, etc. Soit on fait dans le bio, le naturel, le beau mais alors on le fait à fond. (nous avions été «obligées» avec ma maman de fabriquer un futon à la taille du couffin…) Et revenons à nos moutons «fabrique moi une poupée» partage sans aucun doute ces valeurs.

  • La qualité du colis, avec tous les accessoires nécessaires, les explications précises sur le site de ce qu’il faut en plus du kit
  • Le prix que je trouve honnête
  • La diversité proposée
  • Le tutoriel qui est très bien fait même si j’aurai aimé plus de photos
  • Le plaisir de réaliser sa propre poupée !!

 

img_20180124_1014401148484070.jpg

img_20180124_084937902758130.jpg

Avec une tenue un peu plus sportive

img_20180124_0852461786530845.jpg

Des tresses

Vous l’aurez compris, je suis super fière de moi ! Des accessoires sont en cours de fabrication, je vous les montrerai dans un prochain article.

 

 

Publicités

Cousettes de naissance inutiles.

Parce que avant que bébé ne naisse on ne peut pas réellement savoir ce dont on aura vraiment besoin et ce qui est accessoire. Et ce qui est indispensable pour les uns est inutile pour les autres.

Je vous montre donc ici mes deux gigoteuses, en taille 0-6 mois. 

L’une a servi 3 fois, l’autre, jamais…

Gigoteuse en laine et coton piqué

Le tuto est ici. La doublure et le tissu intérieur sont en laine (récupération de vieilles écharpes).

Turbulette japonisante

Ici l’intérieur est en flanelle, la doublure en molleton de coton et l’extérieur en coton piqué. Jamais servie !

D’ailleurs, si quelqu’un est intéressé…

Le tuto de celle ci c’est par .

Intérieur de la turbulette.

Mes créations togolaises

En vrac tout ce que j’ai créé quand je vivais au Togo. J’avais des pagnes pour pas très cher, mais pas de machine à coudre, je pensais donc mes patrons, les coupais et allait ensuite les faire assembler par le couturier du coin.

Jupe en laine bouillie

Ma maman m’a offert pour mon anniversaire, un super bouquin de couture pour débutante, signé Singer. Tout n’est pas intéressant, comme toujours dans ces livres, mais il y a tout de même plein de petites choses que je ne savais pas.

Bref, en tout cas il y avait un patron pour une jolie jupe en laine bouillie.

Etant donné le prix de la laine bouillie (25€ /m), je n’allais pas me lancer comme ça.

J’ai donc commencé à faire un patron en tissu léger, afin de pouvoir l’ajuster avant de couper ma précieuse laine.

patron jupe laine  patron jupe laine 2

Après avoir ajusté quelque peu, à moi la découpe.

Enfin, si vous souhaitez m’imiter pensez à laver votre laine avant ! J’avoue que ne le fais pas toujours pour mes cotons mais la laine ça bouge au premier lavage. J’ai perdu 30 cm !! Donc on lave à froid, et APRES on coupe, sinon on risque de se retrouver avec une jupe qui va à notre nièce / cousine / fille de 4 ans…

Je dois avouer que j’avais très peur en coupant, mais finalement tout s’est bien passé !

jupe laine decoupe 1  jupe laine découpe 2

J’ai trouvé un biais rose pour faire tout le tour (pour une taille 36-38 compter environ 4m de biais, eh oui c’est long tout le tour).

Puis des boutons dans le même ton que le biais pour décorer, et l’ajustement à la taille, merci à mon Homme, avec des boutons pressions.

J’étais tellement contente de moi, que hop ! j’en ai fait une pour maman, qu’elle a trouvé sous l’arbre de Noël.

jupe laine rouge

Et le résultat final ! parfaite en hiver avec des gros collants.

Ma première création : la jupe portefeuille

16 ans, vacances de Noël chez ma grand mère, je veux absolument une jupe pour le nouvel an avec mes copains. et j’ai une idée très précise, il faut croire qu’il y a deux jupes l’une par dessus l’autre au lieu d’une seule … oui mais c’est Noël la famille tout ça tout ça, ma grand mère propose de la faire et de me l’envoyer. Hors de question, je la veux pour le nouvel an.

On la fait ensemble.

10 ans après je la met toujours.

Tout pour la cuisine

IMG_1372

Ma petite sœur emménage dans son premier appartement! Ni une, ni deux, je sors la machine à coudre…

Et me voici lancée dans un assortiment « cuisine »

Avec les quatre torchons, découpés dans du tissu gourmand, ourlés et auxquels j’ai ajouté un morceau de tissu permettant de les suspendre :

IMG_1370Envers :
IMG_1371

Je me suis ensuite lancée dans la confection d’un essuie-main : un morceau de peignoir, du biais fait maison dans le même tissu que les torchons et une applique de ce tissu. Avec, bien sûr, au dos, le morceau de tissu permettant de le suspendre.

IMG_1365
Zoom :
IMG_1366

Puis le lot de deux maniques : une manique carrée et une manique gants, toutes deux équipées pour être suspendues.

IMG_1367

Et enfin, un sac à pain!

IMG_1368
Intérieur :
IMG_1369