Une cuisinière en tissu pour enfant

En navigant sur internet je suis tombée sur ce tuto. Je ne pouvais plus l’ignorer…

Un petit tour à mondial tissus, et quelques jours après voilà ma version. Dans la cuisine ou dans la chambre cette cuisinière va partout et se range quand on en a marre de la voir, ou qu’on a besoin d’une chaise en plus !!

wp-1490794326471.jpg

Avant

wp-1490794314082.jpg

Après

wp-1490794306766.jpg

Pendant

img_20170329_150009.jpg

Pendant encore

wp-1490794320049.jpg

Rangement

Si on a le matériel de base il y en a environ pour 25€ de matériel.

Publicités

Le Quilt : étape n°1 : L’assemblage

Avez vous lu le premier article de la série ?

Si ce n’est pas le cas, courez-y ! Il est ici !

Et si vous l’avez lu, vous avez le droit à la suite.

Je vous avais laissé sur le fameux angle à 45° et l’assemblage du premier carré.angle 45

Les instructions Burda indiquaient d’assembler les deux bandes de couleur en traçant l’angle à 45° à la craie, et puis d’y insérer le carré noir. Echec total, en tout cas chez moi. Comme tout le monde, Google est mon ami, et j’ai trouvé ce super tuto. Ouf, j’étais sauvée, j’ai pu faire mes 17 petits carrés 17 petits carrés angle 45

Et la suite en image, il n’y pas vraiment d’instruction à suivre, il faut juste (beaucoup) de patience, et de temps. Du temps j’en avais plein, la patience n’est réellement pas ma première qualité, mais je me suis étonnée moi même !

La création du carré :

17 carrés

Les 17 carrés sans bandes noires

Une fois ce carré réalisé, il lui manque des bandes aux coins noirs.

Confection des bandes aux coins noirs :

DSC01610      DSC01611      bande coin noir

Et tadam : le carré entier !  DSC01618

Et en voilà même 17 ! DSC01620

Et on les assemble avec des bandes noires (encore)

Deux,   DSC01622 Puis trois  DSC01624

Puis quatre, avec les bandes en haut et en bas  DSC01627

Et puis enfin les seize carrés ensemble pour faire le dessus du quilt ! DSC01634

Et le 17e me direz vous ??

Eh bien tadam ! c’est pour faire le coussin assorti ! DSC01640

La suite au prochain épisodes les enfants !

A bientôt,

Plein d’amour – Miss Gaïa

Le Quilt : Préparation

Une série d’article pour vous montrer en détail la réalisation d’un quilt.

Celui ci est pour mon beau canapé tout neuf (ceci est un clin d’œil à l’Homme – il faudrait vraiment qu’on se débarrasse de notre canapé le bon coin à 30€ tout défoncé !) donc hum hum pour mon FUTUR beau canapé tout neuf.

Nous avons choisi les tissus ensemble avec l’Homme (oui oui j’ai réussi à le trainer à Mondial Tissus), j’en ai déniché d’autres qui étaient parfaitement dans les tons, et qui dataient de mon premier quilt (un jour je ferai l’article mais les photos sont argentiques… donc faut les retrouver, les scanner etc etc, j’avais fait ce premier quilt avec ma grand mère il y a euh … 12 ans ?).

Bref revenons à nos moutons, le quilt : la préparation.

Si vous avez suivi je suis encore débutante en quilting. J’ai cependant quelques conseils pour les encore plus débutantes :

On ne déchire pas le tissu pour quilter ! On le coupe proprement au cutter rotatif. Faire une entaille au tissu et ensuite tirer avec les mains est jouissif, je suis d’accord. Mais pour le Quilting, c’est totalement inadapté ! Et je vous le dis d’expérience ! Tout mes quilts, jusqu’à maintenant j’ai fait comme ça, eh bien c’est un bonheur de les assembler quand on les a coupés au CUTTER !

Bizarrement, tout s’emboite parfaitement, y’a pas 1 – 2 voire 5 millimètres d’écart, comme c’est le cas quand on le déchire (enfin bon, encore faut-il savoir positionner sa règle, sa planche et son cutter).

Du coup je vous montre en photo le matériel que je considère désormais indispensable !

 

La planche, la règle et le cutter rotatif de découpe

La planche, la règle et le cutter rotatif de découpe

Une fois que l’on a ce matériel et le tissu, il faut décider du motif.

J’ai dessiné / inventé moi même mes premiers quilts. Rien de très compliqué comme vous avez pu le voir, cependant il faut toutefois des notions de base en math pour ne pas se tromper ! Et, comme dit précédemment, avoir coupé ses tissus bien droit … je vous assure on y revient à chaque étape !

Le quilt que je suis en train de faire, j’ai piqué l’idée du Burda « Patchwork, Quilt et appliqués » n° 40, hiver 2013. Le motif est géométrique, comme j’aime !

Donc une fois qu’on a le motif, inventé (penser à vous faire un patron avec des côtes !!) ou copié, on passe à la découpe.

On y va lentement, doucement, sans se presser, devant la télé, ou très concentrée peut importe, mais on ne se trompe pas dans les tissus (euh non – oubliez ça, je me trompe à chaque fois et c’est ce qui donne le charme au quilt !), bref en tout cas on prend patience !!

Pour ce quilt j’ai du découper plus de 200 pièces…

 

Les tissus sélectionnés pour le Quilt

Les tissus sélectionnés pour le Quilt

Les différentes pièces étiquetées

Les différentes pièces étiquetées

Comme vous les voyez sur la photo, j’ai « classé » mes tissus, selon l’endroit où ils doivent être, histoire de ne pas m’emmêler dans tout ces morceaux ! Je leur ai même rajouté une étiquette, pour les classifier selon les instructions, et je vous assure que ce n’est pas du luxe !

La suite au prochain épisode …

Et pour vous donner envie de venir voir la suite, voilà une photo de l’angle à 45°.

Angle à 45°, début du Quilt ...

Angle à 45°, début du Quilt …

Pensez à vous abonner pour être informés directement dans votre boite mail de la suite ! (promis, nous ne spammons pas)

Tuto : le débardeur brodé

Après le joli mois de Mai, viens le temps de l’été et de l’anniversaire de Virginie en Août.

Une idée originale, mon cerveau lutte,enfin pas longtemps. Je suis en plein dans la broderie, dans les perles, et la couture, évidemment. Si on met les trois dans un shaker, on en fait un bon cocktail !

Le matériel :

Un débardeur, neuf ou à recycler

Des perles (retrouvez les miennes dans cet article)

Les pompom de Lisa

Du fil à broder de différentes couleurs

Du fil à coudre + une aiguille

Le nuage brodé :

Pour réaliser le nuage brodé il vous faut le canevas (à télécharger en cliquant dessus, de rien, de rien).

Ensuite l’étape douloureuse, dont je rigole aujourd’hui. Je vous la livre en détail : comment broder mon débardeur régulièrement ? Il me faudrait les lignes dessus. Sauf que c’est un jersey, et on ne voit pas bien les fils, comme sur un canevas de broderie…

Ca c’est la situation initiale. Maligne comme un signe, je décalque mon grillage, et je le re décalque sur le débardeur :

calque débardeur

 

calque grillage nuage

Théoriquement, tout devrait être simple pour broder… Mais ça c’est la théorie, et comme on dit chez moi, « si la vie était simple ça se saurait ! »

Donc je décide de commencer ma broderie pile poil à l’endroit où le décalquage n’a pas marché … (des fois je me demande vraiment ce qu’il se passe dans ma tête !)

Et oh ! surprise ! comme je veux broder large, finalement finalement, c’est pas grave de ne pas avoir de guide !

Donc, si vous avez bien suivi, j’ai passé environ 1h à décalquer des lignes totalement inutiles …

Le nuage, une fois terminé (et le débardeur lavé pour enlever les traces de crayon gris)nuage brodécoeur brodé

J’ai ensuite brodé le coeur :

Et cousu mes différentes perles, pompom etc.

Pour le plaisir j’ai aussi cousu une étiquette « Miss Gaïa ».

Et voilà un débardeur blanc tout simple customisé !

Je ne sais pas si on aura un jour une photo du débardeur porté …